Objectifs et actions transfrontalières

  • La création d'un réseau transnational de spécialistes des régions de Sarre, Lorraine et  Palatinat Occidental qui continuera à exister après la fin du projet. Des actions importantes sont:
    • L'identification de problématiques communes en génie civil ou en planification urbaine
    • L'identification d’approches et de réalisations communes
    • La formation conjointe dans les divers règlements et directives en vigueur dans la région SMLPO
    • La participation commune à des conférences et à des comités techniques des régions partenaires respectives
    • La mise en réseau des laboratoires de recherche, des gestionnaires d’ouvrages et des industriels des différentes régions
  • L'introduction et l'application de nouveaux systèmes automatisés de contrôles non destructifs qui se traduiront ensuite en services applicatifs réels pour l'évaluation de l'état des infrastructures, l’inspection des couches de chaussées, des routes et des bâtiments faits en béton armé et béton précontraint de la région SMLPO.
    • Utilisation du « OnSite Scanner » (OSSCAR) pour détecter le ferraillage de structures de génie civil (ouvrages d’art) réalisées en béton armé et précontraint ainsi que de ponts de la région, en collaboration avec des industriels de la région.
    • Utilisation du robot autonome (BetoScan) pour la détection de l'état de surfaces planes en béton, notamment sur les ponts de la région et pour l’inspection du revêtement routier en bitume, en collaboration avec des entreprises de l’industrie régionale.
    • Mise en œuvre de méthodes et procédures en Allemagne qui sont imposées uniquement par les recommandations françaises.
    • Présentations et conférences auprès des représentants de l'industrie régionale.
  • Implémentation de méthodes et de procédures pour construire des modélisations 3D de l’état de bâtiments sélectionnés dans la région, en collaboration avec des entreprises de la région. Les actions sont ici:
    • Acquisition d'images numériques d'ouvrages sélectionnés pour créer des modèles 3D:
      • Survol aérien de bâtiments par drone et traitement ainsi que documentation des enregistrements, qui permettra une vue 3D zoomable de l'immeuble considéré.
      • Acquisition de modèles 3D par numérisation laser terrestre.
      • Détermination d’autres indicateurs pertinents, y compris les changements structurels (à partir de plans de construction, etc.), l'âge de chaque bâtiment, l'utilisation passée et actuelle, l'état actuel de l'édifice.
    • Consolidation et analyse des modélisations en 3D ainsi que des données obtenues par l'application des CND.
  • Examen de la possibilité de construire une base de données transnationale afin de donner aux maîtres d’ouvrages, trésoriers et conseillers municipaux un outil pour avoir un meilleur aperçu de l'état actuel des infrastructures et monuments historiques.